French English Spanish

Dans une économie mondiale de plus en plus interconnectée, les flux monétaires coulent constamment à travers les frontières. Ces mouvements sont alimentés par des flux des travailleurs à l'étranger à leurs familles et des acheteurs aux fournisseurs. Toute complication entraîne des casses-tête importants, car les paiements internationaux sont souvent plus complexes et coûteux que ceux effectués au niveau national.

Le marché des paiements transfrontaliers entre entreprises est important. Les études de MONEYCORE révèlent que les comptes fournisseurs internationaux des petites et moyennes entreprises (PME) détiennent actuellement environ 7 billions de dollars et que les paiements sur le marché s'élèvent à environ 8 billons de dollars.. Les paiements rapides dans cet espace sont essentiels: Ceci est confirmé par 68% des AP (Account Payable) professionnels qui ont rapporté que le paiement à l'échelle internationale est critique et que le facteur de rapidité est plus important chez les fournisseurs. Toutefois, une grande partie du marché des paiements internationaux interentreprises - estimé à 38 billions de dollars - implique notamment des transactions par chèque. Par conséquent, les entreprises risquent de subir des retards supplémentaires si elles n'arrivent pas à gérer rapidement leurs obligations réglementaires.

 Les connexions limitées entre institutions financières (IF) peuvent entraîner des retards et des coûts plus élevés. Les transferts se font entre les IF jusqu'à ce qu'ils atteignent les destinataires finaux, et chaque banque ajoute des étapes et des frais supplémentaires tout au long du processus.

SWIFT atténue certaines difficultés liées aux paiements transfrontaliers en permettant aux quelque 11000 IF qui utilisent son réseau d’envoyer des informations de paiement normalisées, bien que beaucoup de travail soit nécessaire.

Réseau et méthode de paiement : Prochaines étapes

Nos experts s'attendent à ce que les envois de fonds ne reposent plus sur des entités physiques - telles que les MTO (les opérateurs de transfert de monnaie) ou les banques fournissant des fonds aux destinataires - au profit des transferts de fonds numériques via des téléphones mobiles, car la minimisation des transactions liquides pourrait réduire les coûts.

La technologie blockchain dite Distributed Ledger Technology (DLT) a également été envisagée pour faciliter les envois de fonds P2P et les paiements transfrontaliers B2B. Des sociétés financières internationales telles que Circle effectuent des envois de fonds gratuits via DLT. Ripple a commencé à piloter xRapid pour les transactions entre les États-Unis et le Mexique en 2018. Ripple aurait effectué les paiements en environ deux minutes en moyenne et aurait permis aux IF d'économiser 40 à 70% des coûts de transactions internationales.

L'envoi rapide des données de paiement permet également un transfert et un traitement rapide des fonds, ce que SWIFT cherche traditionnellement à faciliter.

Face à cette nouvelle tendance technologique, d'autres acteurs se joignent . En effet, J.P. Morgan a introduit plus de 75 membres sur un réseau interbancaire destiné à aider les participants à se transmettre rapidement les informations de paiement. De plus, Mastercard s'attaque au support des paiements B2B en lançant une version B2B de son outil Mastercard Track avec une plateforme de gestion des paiements, des conformités et d'automatisation.

L'espace des transactions internationales s'élargi rapidement. Les consommateurs et les entreprises cherchent des solutions pour des moyens moins coûteux, plus simples et plus rapides pour transférer les fonds. S'éloigner de la monnaie en espèces, mettre en place des méthodes de transmission des données de paiement plus rapides et créer de nouveaux réseaux de transmission de fonds pourraient tous jouer un rôle important dans l'accélération du processus des paiements transfrontaliers.