French English Spanish

Il y a sept ans, lorsque Visa a commencé à mettre en place un système de transport en commun à Londres, le paysage des cartes à accès direct était très différent. Nick Mackie, responsable mondial de la mobilité urbaine chez Visa, a déclaré que les cartes sans contact n'existaient pas en dehors de l'Europe et qu'un paiement sur 400 se faisait via une carte sans contact.

Sept ans plus tard, le paysage a changé. En Europe, les paiements par carte sans contact sont au podium des méthodes de paiement les plus utilisées.

Bien que les progrès aux ÉtatsUnis aient été beaucoup plus lents - et que les paiements sans contact n’ont pas encore atteint leur grande effervescence, il est légitime de croire que cela se profile à l’horizon Lors de son dernier appel de résultats, Visa a annoncé que 8 de ses plus grands émetteurs proposeraient des cartes sans contact à leurs clients et que, depuis mercredi (30 octobre), ils annoncent que 100 partenaires sont désormais inscrits à son réseau mondial des partenaires opérant dans le secteur du transport en commun.

 Le sans contact a été conçu pour fonctionner sur des rails des transports en commun

Selon les études faites par MONEYCORE, le pouvoir émergeant du transit sans contact n'est pas surprenant compte tenu de la qualité de la mise en correspondance des cas d'utilisation. Un client qui tente d’attraper un train a avant tout intérêt à gagner en terme de temps, d'efficacité et de rapidité. Le paysage du voyageur agitant sa carte dans un terminal alors qu'il continue à courir pour attraper le bus ainsi que devoir s'arrêter et payer en espèces ou de charger sa carte de métro en boucle fermée va bientôt se terminer.

Il s’avère qu'il est plus simple et plus rapide d’acheter une nouvelle carte que d’essayer de déterminer si l’une des sept cartes déjà dans son sac fonctionne. La commodité signifie l'élimination des incertitudes: les voyageurs souhaitent seulement voyager.

Cela ne veut pas dire que les systèmes en boucle fermée iront immédiatement dans le sens de la machine à écrire ou de la sonnerie, ils existeraient probablement côte à côte pendant un certain temps et les consommateurs auraient le choix.

De ce fait, les gains sont aussi évident pour les opérateurs de transport en commun que les voyageurs. Les voyageurs se déplaceront plus facilement et utiliseront davantage les transports en commun, car ils le feront plus facilement tout en passant moins de temps à gérer des paiements en espèces ou à faire face à un système en boucle fermée en vue de planifier la totalité du trajet quotidien.

Pour Visa, le passage au transit est la prochaine évolution naturelle de leur plateforme de paiement - en particulier le développement des méthodes de paiement sans contact. Le voyage et le transit font partie de l’ADN de Visa. Faciliter la mobilité des voyageurs a toujours été un élément clé de leurs activités. Avec les systèmes sans contact, Visa peut offrir les meilleures expériences à toutes les parties impliquées dans le voyage.