French English Spanish

Selon l'analyse MONEYCORE, 93,4% des consommateurs européens ont maintenant accès à des comptes bancaires.

De plus, 90,3% de ceux qui effectuent des opérations bancaires avec les mêmes institutions financières (IF) depuis au moins un an et 64,3% d’entre eux les utilisent depuis plus de cinq ans.

Cela pourrait ne pas être surprenant. Changer de banque n’est pas toujours facile ni pratique, et la plupart des consommateurs associent plusieurs services à leurs comptes courants gérés par une banque - paiements de factures, services d’abonnement et cartes enregistrées par les commerçants, etc. Le problème n’est pas tant que les consommateurs ne changeront pas de position, mais qu’ils ont besoin de grandes incitations et de raisons pour le faire. La valeur doit l'emporter sur les frictions associées, après tout.

Les banques locales bénéficient des conditions de relation client les plus longues, par exemple, 75,2% des clients des banques locales effectuent leurs opérations avec les mêmes principaux IF depuis plus de cinq ans.

Les clients des banques exclusivement numériques se trouvaient à l’opposé. Seulement 17,2% avaient des comptes dans leurs institutions financières depuis plus de cinq ans et 26,6% dans leurs banques un à deux. Ce n’est pas surprenant, car bon nombre de ces IF sont des nouveaux entrants sur le marché.

Il y a sept ans, lorsque Visa a commencé à mettre en place un système de transport en commun à Londres, le paysage des cartes à accès direct était très différent. Nick Mackie, responsable mondial de la mobilité urbaine chez Visa, a déclaré que les cartes sans contact n'existaient pas en dehors de l'Europe et qu'un paiement sur 400 se faisait via une carte sans contact.

Sept ans plus tard, le paysage a changé. En Europe, les paiements par carte sans contact sont au podium des méthodes de paiement les plus utilisées.

Bien que les progrès aux ÉtatsUnis aient été beaucoup plus lents - et que les paiements sans contact n’ont pas encore atteint leur grande effervescence, il est légitime de croire que cela se profile à l’horizon Lors de son dernier appel de résultats, Visa a annoncé que 8 de ses plus grands émetteurs proposeraient des cartes sans contact à leurs clients et que, depuis mercredi (30 octobre), ils annoncent que 100 partenaires sont désormais inscrits à son réseau mondial des partenaires opérant dans le secteur du transport en commun.

Dans un espace concurrentiel et de plus en plus mondialisé, la flexibilité du processus de transaction peut permettre aux marchés de se distinguer.

Dans l’économie des platesformes, les marchés et leurs partenaires souhaitent satisfaire les acheteurs qui sont à l’aise avec le E-commerce et attendent des expériences de paiement transparentes et homogènes. La dernière chose que souhaitent les acheteurs ou les vendeurs est la friction des paiements, ce qui pourrait les inciter à effectuer leurs transactions ailleurs. Parallèlement, l'espace des paiements en ligne est en plein essor.

Selon le rapport sur les paiements et l’économie des plates-formes, établit par MONEYCORE,les consommateurs anticipent une vitesse et un service constants, quel que soit le point de départ de leurs commandes. Le rapport note également que les marchés et leurs fournisseurs de paiement du monde entier doivent prendre en compte le fait que les préférences des acheteurs et des vendeurs varient considérablement, ce qui "rend indispensable la prise en charge de méthodes de paiement supplémentaires et de devises". Les plates-formes en ligne exploitent la technologie mobile pour alimenter les expériences de paiement et les entreprises de paiement permettent à la technologie d'aider les entreprises de vente en ligne dans d’autres pays : Ingenico Group, par exemple, lance une série de méthodes de paiement pour aider les sociétés de commerce électronique opérant en Chine.

Dans une économie mondiale de plus en plus interconnectée, les flux monétaires coulent constamment à travers les frontières. Ces mouvements sont alimentés par des flux des travailleurs à l'étranger à leurs familles et des acheteurs aux fournisseurs. Toute complication entraîne des casses-tête importants, car les paiements internationaux sont souvent plus complexes et coûteux que ceux effectués au niveau national.

Le marché des paiements transfrontaliers entre entreprises est important. Les études de MONEYCORE révèlent que les comptes fournisseurs internationaux des petites et moyennes entreprises (PME) détiennent actuellement environ 7 billions de dollars et que les paiements sur le marché s'élèvent à environ 8 billons de dollars.. Les paiements rapides dans cet espace sont essentiels: Ceci est confirmé par 68% des AP (Account Payable) professionnels qui ont rapporté que le paiement à l'échelle internationale est critique et que le facteur de rapidité est plus important chez les fournisseurs. Toutefois, une grande partie du marché des paiements internationaux interentreprises - estimé à 38 billions de dollars - implique notamment des transactions par chèque. Par conséquent, les entreprises risquent de subir des retards supplémentaires si elles n'arrivent pas à gérer rapidement leurs obligations réglementaires.

63,9% des spécialistes de la fraude pensent que les Agents Virtuels Intelligents (AVI) pourraient réduire les fraudes en matière de paiements

 Les Agents Virtuels Intelligents (AVI) représentent le système d’Intelligence Artificielle (IA) le mieux adapté aux besoins opérationnels des institutions financières.

Ils apprennent et effectuent des observations en temps réel à partir d'interactions avec des utilisateurs humains, puis utilisent ces connaissances pour créer des représentations virtuelles de chaque entité avec laquelle ils interagissent.

Le résultat est un profil numérique qui optimise les paiements et les services bancaires destinés aux clients.

Les AVI sont donc idéalement placés aux front office pour lutter contre la fraude, car ils apprennent le comportement financier normal de chaque client, signalent rapidement les transactions en retard et réduisent le risque des fausses alarmes bloquant les acquisitions légales.